English version
 

Le TRIPIANOTEUR de Gérard Fauvin

Le TRIPIANOTEUR de Gérard Fauvin existe: je l'ai rencontré!

En l’an 2001 de notre ère, après deux semaines de folies à travailler le jour pour les pianos, et la nuit pour le TRIPIANOTEUR, le rêve est enfin devenu réalité.

Autrefois, il fallait choisir: faire du vélo, ou travailler son piano. Maintenant, c'est une question résolue: un pianiste peut maintenant jouer du piano en pédalant dans la nature, et pédaler dur sur un vélo en jouant du piano.

Le Concept:
Fortement impressionné par le film "Le Triporteur", avec Dary Cowl, (film qu'il n'a d'ailleurs jamais vu), Gérard Fauvin dans ses nombreux délires, parlait souvent d'un piano sur un vélo. En 1989, il bricole un premier "triporteur", soit un vélo standard, sur lequel il adapte deux roues de landeau, et un petit pianino (léger). Il l'utilise pour s'amuser à Cognac, pour la Fête de la Musique; pour tourner, il fallait être deux !

C'est dans les Pyrénées, en 1997, que François-René Duchâble et une bande de copains et d'amis se "bidonnent" et s'enflamment pour le projet. << Vas-y, fabrique le, je jouerai dessus!>>. Un an après, François-René Duchâble et Gérard Fauvin reprennent le projet, lors d'un repas à la Mairie d'Angoulême, durant "Piano en Valois". Mais c'est François David, chargé de mission pour la culture à la Ville de Dunkerque qui permet au projet de décoller.


Il nous demande de fabriquer un "vrai" TRIPIANOTEUR", afin de permettre à la Mairie de Dunkerque (et Côte d'Opale) de semer une belle pagaille à l'occasion des festivités liées au départ du Tour de France 2001, le samedi 7 juillet. Il a prévu toute une série d'animations autour du Projet, utilisant tous les talents de François-René Duchâble, et le coté nouveau et attractif du TRIPIANOTEUR. Ainsi, durant deux jours, nous parcourons les rues de Dunkerque, semant étonnement, admiration, stupéfaction, éclats de rires, rencontres fortuites de triporteurs, sports cycliste et d'équilibre et bien entendu ... MusiqueS !
Il est allé à la rencontre des enfants dans les quartiers, et même sur les terrains de camping, sur le front de mer, et au Village du Tour. C'est là que Charlie Gaul, Bernard Hinault et Jean Stablinski, entre-autres, ont admiré le TRIPIANOTEUR.

Celui-ci a été à nouveau à l'honneur au Palais des Congrès le 28 juillet pour la "carte blanche à François-René Duchâble", une co-réalisation de la Ville de Dunkerque <<Les Arts sur le Sable>>/Festival de la Côte d'Opale, où il sera entouré de sportifs, de pianistes et d'Artistes amoureux du sport: Romain Didier, Juliette, Bevinda (côté Fado et côté haute-montagne), Micheline Ostermeyer (Double championne olympique et concertiste...) Jacques Yvart (Champion de décathlon et de lancer du poids) Antoine Hervé, les comédiens Alain Carré et Jacques Bonnaffé, pour un tour de ""54x13", et autres surprises.
Vous avez pu aussi découvrir le TRIPIANOTEUR et François-René Duchâble dans les rues d’Angoulême, pour "Piano en Valois", le samedi 6 octobre 2001, ou il a interprété les deux concertos de Ravel, avec l'Orchestre National de Bordeaux-Aquitaine, sous la direction de Hans Graf... (mais pas sur le tripianoteur)!

Côté technique:

Le Piano: C'est un crapaud Erard de 1949; un magnifique crapaud en palissandre flammé et citronnier, style "Arts Déco". Nous avions besoin d'un piano léger, mais en même temps puissant, avec une belle qualité de timbre, et aussi une mécanique très précise et résistante! À côté des raisons "objectives" et matérielles, le choix de ce piano est aussi un clin d'oeil à nos collègues "Les Maîtres du Piano", dont nous faisons partie, tous amateurs de beaux pianos et des grandes marques françaises du passé.

Partie Cycle réalisée par J.F Payannet
Châssis réalisé en acier soudé, équipé de deux freins à disques, ensemble très stable (voir photos en pièces jointes). Moyeux de roues tournés spécialement pour le TRIPIANOTEUR.

Partie propulsion réalisée chez Henri Perdrijat, à Saintes. Le moteur est un Leroy-Somer, charentais oblige! il permet la mise en mouvement d'une masse totale de près de 550 Kg !!

Le TRIPIANOTEUR se loue, se visite, s'essaye. Contactez-nous : contact@fauvin.com

Depuis 2001, le TRIPIANOTEUR de Gérard Fauvin s’est produit de nombreuses fois, et a eu les honneurs de la presse et des médias en général.

Sorties publiques

- Bruno Beltoise donne plusieurs représentations de « Babar », de Françis Poulenc, à Dunkerque, en août 2001
- Marche des Quartiers, à Angoulême, le 7 octobre 2001
- Traversée du massif des Bauges (Transpiano-Bauges !) le 15 août 2002, avec François René Duchâble
- Salon du Patrimoine Culturel, carrousel du Louvre 2001. Le thème du « Le Patrimoine Militaire » permet de présenter le « TRIPIANOTEUR Léger d’assaut », muni d’un canon à bouquet de fleurs. Mr Toubon, ministre de la Culture de l’époque, n’en est pas revenu, mais l’a essayé !!!
- Foire Exposition d’Angoulême, en avril 2002. Ici sur le stand de Magelis
- Piano en Saintonge 2002 : les jeunes Artistes réunis autour de Dominique Merlet s’adonnent aux joies du TRIPIANOTEUR.
- Fête de la Musique à Angoulême et à Cognac, le 21 juin 2002.
- Festival de Siecq, en septembre 2003 ou Gérard Fauvin se manifeste en clown, portant respectueusement un magnifique FRAC de concert si gentiment offert par Vanina Paoli et Dominique Orhan, des Pianos Gervais, amis et « chevilles ouvrières >> du Gie « Les Maîtres du Piano)
- MUSICORA 2003, sur le stand des « Maîtres du Piano ». Gros succès, aux côtés du piano aquarium d’Olivier Astier.
- Futuroscope, 3 jours de spectacle et d’animation début juin 2003. Le TRIPIANOTEUR est une véritable attraction.
- Festival de Saintes, soirée de Fête après un mémorable concerto de Beethoven interprété par François René Duchâble avec l’OCE dirigé par Philippe Herreweghe.
- Salon de l’Agriculture, dimanche 7 mars 2004, à la demande du Conseil Général de la Charente et de la Région. Le TRIPIANOTEUR se fait le « Porte Enseigne » des festivals charentais.
- « Fête de la Musique et du Silence 2004» au Domaine Musical de Pétignac
- « Coup de Chauffe » à Cognac, en septembre 2004. C’est un magnifique festival de 3 jours consacré aux Arts de la Rue.
- « Fête de la Musique et du Silence 2004» au Domaine Musical de Pétignac, avec en particulier Cyril Huvé, ici avec Emile, son fils…

Médias et presse :

- TGV magazine
- Sud-Ouest
- Charente Libre
- Der Spiegel
- Le Nouvel Observateur
- Talents de Vie, sur FR3
- Le matin des Musiciens, de Gaëlle le Gallic, sur France Musique, juin 2003
- Va Savoir, de et avec Gérard Klein, merveilleux de simplicité et de vérité, pétillant… Il n’est resté que 4 heures à Pétignac, mais en a sorti deux émissions de 30 minutes, et le contact improvisé a été tel que vous l’avez vu à la télé sur la 5

Agenda

Décembre 2018

L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
Orki™
Mention légales Plan du site Contact